Mantra : Créer sa réalité de vie

Le mot Mantra vient du Sanscrit et utilise la résonance d’un mot ou d’une série de mot « pour aller mieux » …ou, pourquoi pas : mieux que mieux. Perso, je recommande des mantras en français. Ils ont l’avantage évident de nous être plus parlant.
Plus proche de nous, Émile Coué a, au début du 20ème siècle, développé un courant thérapeutique appelé « méthode Coué ». Si aujourd’hui la méthode semble anecdotique, force est de reconnaître qu’elle a fait beaucoup de petits :
– La pensée positive – L’autosuggestion – L’auto-motivation – Le training autogène de Schultz – La sophrologie – L’orientation solution – La visualisation
Voici quelques règles utiles à avoir en tête lors de la confection d’un mantra :
  1. Première étape, et peut-être la plus importante : virer les mantras limitants ou indésirables : en voici quelques exemples fréquents :
    « Je n’y arriverai jamais »,
    – « Elle ne m’aime pas »,
    – « C’est trop dur »,
    – « Je suis moche »
    – « Sans argent on n’y arrive pas » – …
    C’est mantras-là sont d’une puissance destructrice indéniable.
    Ils ont été développés par notre histoire de vie et nous limitent dans nos projets futurs.
    Bref : à bannir car toxiques !
  2. Formulation toujours positive : il faut éviter les « je n’ai pas peur » …simplement parce qu’il s’agit d’un évitement de quelque chose.
    Préférer une formulation qui indique un but, du type « Je suis courageux ».
  3. Faire simple, court et sans développement intellectuel.
    « Je sais développer une stratégie de négociation par une analyse fine des signes para-verbaux de mon interlocuteur » a peu de chance de montrer une quelconque efficacité.
  4. Répétez-les en boucle. Associez si vous le désirez 2 ou maximum 3 mantras différents au cours d’une même situation.
    Si davantage de mantras vous sont nécessaires, optez pour une symbolique adaptée (voir ci-dessous).
  5. Utilisez des métaphores, des symboles
    Quand ils sont adaptés, les symboles apportent leurs richesses propres :
    Dans « Tu es un lion », le symbole du lion implique force physique, courage, loyauté, puissance, respect…
  6. Changez-les de temps à autres.
    Les mantras peuvent s’émousser. Il faut alors les redynamiser par une formulation fraîche.
  7. Formulation en « je » ou en « tu ». Personnellement, j’aime bien le « tu ». Le mantra en « tu » permet de diriger le mantra vers n’importe quelle partie de soi.
    « Tu peux le faire » peut tantôt être dirigé vers nos jambes pour une activité sportive…et plus tard vers notre cœur pour nous adresser à cette personne qui nous intimide.
  8. Utilisez une coloration énergétique/émotionnelle en accord avec la situation :
    « Je suis Lumière » est plus adapté à la prise de parole en public…que de briller par une victoire sportive.
  9. Laissez libre court à votre imagination, même si ça vous paraît stupide. Votre imagination est une ressource sous-exploitée. Elle renferme votre magie personnelle et peut vous révéler des potentialités insoupçonnées.
Voilà, je vous souhaite de très heureux mantras en harmonie avec vous-même.

La subtilité de chaque instant…

La vie dans l’Instant Présent fait découvrir une richesse insoupçonnée. L’écoute active des ressentis physiques permet d’entendre les multiples facettes de nous-mêmes. Être à l’écoute de toutes nos voix nous permet de poser des choix justes. Ces choix seront alors assumés par l’ensemble de nos parts. Nous pouvons alors ressentir à quel point nous pouvons être alignés dans notre chemin de vie.
S’écouter réclame une forme de courage…qui devient rapidement une évidence.

Des thérapeutes à l’écoute de qui vous êtes

Réserver une consultation individuelle

RESERVER